Commandez le livre à partir du 15/05/2020

     

Le monde a atteint le point de bascule !!!

Pourquoi l’humain va t-il muter ?
10 leviers agissent à notre insu

Interrogez tous vos proches, vos collègues, votre famille... vous même, et passez tout le monde au filtre des 10 leviers du changement (voir en bas de page). actuellement, plus de 8 personnes sur 10 se reconnaissent dans cette mutation en cours. 

Nous sommes tous concernés et impliqués par ce monde nouveau qui s'ouvre à nous. 

Si vous percevez cette transition, surement en êtes-vous acteur. 

 Lire la suite 

La mutation est en cours...

Personne ne propose actuellement une réelle alternative au système financier. La Pachyderme le fait simplement. Tout le monde s´interroge sur les mouvements sociaux, le Pachyderme les explique.La tendance est au pessimisme, le Pachyderme expose pourquoi le monde de demain sera ensoleillé. Au coeur de nos problèmes de société se trouve le manque de conscience. Le "Pachyderme" nous éveille.Cet ouvrage est triple avec 2 annexes dont 25 expériences. L´auteur détecte le changement et partage son optimisme concernant l´avenir...

« Si le pachyderme adulte ose tirer sur sa corde, il se libère définitivement ! ». C’est le message que nous adresse « l’Alkémien » qui est l’archétype de l’humain en mutation du XXIe siècle. Il est d’ailleurs le héros de cet essai. Il est porteur d’espoir pour les générations futures.Par une démonstration nourrie de centaines d’exemples, de témoignages, ou d’expériences scientifiques, cet ouvrage nous apporte des preuves quant au basculement imminent du monde dans une nouvelle dimension sociale et économique. Les indicateurs sont nombreux : consommation, politique, finance, développement personnel, écologie, technologie... L’auteur ne se contente pas d’observer, il détecte les indicateurs du changement et partage avec le lecteur son optimisme concernant l’avenir. Il nous annonce l’inéluctable avènement du basculement sociétal résultant d’un changement de valeurs et surtout, l’arrivée d’un nouveau système économique éthique et durable.Notre société bouillonne et s’agite, car la mutation qui s’opère chez l’Alkémien (l’humain en mutation) s’effectue à son insu et les conséquences s’observent ou se ressentent sur toute notre société. Les indicateurs sont déjà perceptibles. Cet ouvrage nous propose une lecture optimiste du futur. Nul ne peut plus l’ignorer, il faut se préparer à une ère nouvelle, selon Franck Fouqueray.


Interview de Robert Lafont


Extrait de l'émission de BTLV sur les "Créatifs Culturels"


Extrait : Il est une fois…

… un éléphanteau vient d’être acheté par un cirque. Pour s’assurer qu’il ne s’enfuira pas, le directeur lui attache une corde à la patte. Puis il la fixe solidement enroulée à un pieu planté en terre. L’animal essaie une première fois de forcer sur sa corde, puis il réessaie et recommence quelques centaines de fois. Au troisième jour de sa captivité, il se résigne. Avec le temps, l’éléphanteau s’habitue à son lien.

lus les années passent plus l’éléphant prend du poids et du volume. Un jour, on le conduit à la clinique vétérinaire pour un soin. Sur place, il fait connaissance avec un ours très docile. Ce dernier, quant à lui vit dans une cage. Le pachyderme est très curieux de connaitre cette forme de captivité. Il demande à l’ours comment il peut supporter l’enfermement. L’ursidé lui répond qu’il est né derrière les barreaux et qu’aucun autre espace ne lui est connu. Il conclut en disant que dans son cirque, on a tellement confiance en lui que sa porte reste très souvent ouverte. En somme, il se sent libre et heureux. L’éléphant reste bouche bée devant une telle résignation. Il entreprend alors de raconter à son nouvel ami, que non loin de là, dans les Pyrénées, les ours vivent entièrement libres dans les montagnes.

 L’ours n’en croit pas ses oreilles. Il demande à l’éléphant pourquoi il a toujours cette corde qui entoure sa patte. Il raconte à son tour toute son histoire. Il narre son arrivée au cirque, ses multiples tentatives infructueuses de libération. Puis il conclut en affirmant qu’il est désormais épanoui et heureux. Toutefois, il rajoute : « A quoi bon ? », puisqu’il a essayé de nombreuses fois de se libérer de cette corde dans son enfance et cela n’a jamais fonctionné. L’ours lui confie alors qu’il a entendu dire que dans un pays lointain appelé Inde, un dieu nommé Ganesh est un éléphant, il représente d’ailleurs la prospérité. Il lui confie que des visiteurs de son cirque ont affirmé avoir vu des pachydermes reprendre leur liberté en arrachant tout simplement leur corde comme on épile un poil.

Les deux amis restent songeurs en pensant aux nouvelles perspectives de liberté qui s’ouvrent à eux. Puis ils s’en retournent tous deux dans leurs cirques respectifs. Plus rien ne sera cependant comme avant, car ils savent que la cage pour le premier et la corde pour le second sont des choix consentis. Le tourment va peu à peu les habiter. L’éléphant commence à avoir un sommeil agité. Une nuit, il rêve qu’il retrouve son ami l’ours pour une discussion en tête à tête. Celui-ci lui tient ces propos : « Sais-tu que syndrome vient du grec ancien sun (avec) et dramein signifie trekhein (courir) ? Il est donc possible que le « syndrome du pachyderme » soit un moyen habile et très subtil pour retrouver sa liberté, mais seul l’éléphant le sait dans son cœur». (Rendez-vous en librairie le 09/06/2020 pour la suite...)

Un grand mouvement est en route... qu'en pensez-vous ?

C'est le moment de prendre conscience que le monde est en mutation. Partout sur terre des acteurs du changement oeuvrent pour que ce monde nouveau repose sur des valeurs durables et respectueuses entre les humains, les individus et notre planète. Nous ne pouvons plus dire que nous ne savions pas ! 

Comment reconnaitre un Alkémien ?
Il adhère aux 10 leviers du changement ci-dessous











*** NOUVEAU ***

Venez tester votre potentiel Alkémique en répondant aux 10 questions rapides suivantes

 Je veux participer 

 La Crise de la culture

La société de masse est peut-être encore plus sérieuse, non en raison des masses elles-mêmes, mais parce que cette société est essentiellement une société de consommateurs, où le temps du loisir ne sert plus à se perfectionner ou à acquérir une meilleure position sociale, mais à consommer de plus en plus, à se divertir de plus en plus (...) Croire qu'une telle société deviendra plus "cultivée" avec le temps et le travail de l'éducation, est, je crois, une erreur fatale (...) l'attitude de la consommation, implique la ruine de tout ce à quoi elle touche. 

Hannah Arendt